mardi 15 mars 2011

Recette : Coulants pruneaux-chocolat

Très souvent, en guise de dessert je me laisse emporter par une tentation moelleuse à outrance qui consiste à mettre dans la bouche un pruneau dénoyauté entier préalablement rempli d’un carré de chocolat noir…

C’est mon ‘comfort food’ par excellence!



Et récemment j’ai commencé à me rendre compte de l’utilité des pruneaux dans divers préparations qu’ils sucrent naturellement : la compote pommes-pruneaux en est un exemple.

Ainsi, je me suis intéressée aux valeurs nutritives des pruneaux, autre que le fameux coup de pouce aux 'intestins paresseux', comme le dit joliment Laurence Salomon. En fait, en plus d'être riches en fibres, ils le sont également en minéraux (potassium, magnésium) et vitamines (B1 et E). Véritable aliment jeunesse c'est un puissant anti-oxydant!

Du coup, dès lors que j’ai vu chez la star de la cuisine bio, Clea, la recette d’un muffin de pruneaux, inspiré d’un fondant aux pruneaux d’une autre star de la bio, Valérie Cupillard, je me suis executée quasi-immédiatement. Le résultat fut :

Coulant pruneaux-chocolat (pour 6-8 personnes)

200 gr. de pruneaux dénoyautés
2 œufs
60 gr. de lait fermenté (du yaourt normal marche aussi)
4 cuillères à soupe de sirop d’agave
60gr de farine de riz complet (ou autre farine)
100 gr de chocolat noir (70% de cacao)

Mixez les pruneaux de sorte à avoir une consistance de pâte. Ajoutez la farine. Battez les jaunes d’œufs, le lait fermenté (ou le yaourt), et le sirop d’agave. Ajoutez la préparation de pruneaux.

Montez les blancs d’œufs en neige avec une pincée de sel. Les incorporer délicatement à l’appareil ci-dessus. Répartissez dans des moules ou des ramequins individuels en verre. Au milieu de chacun plantez soit deux petits carrés de chocolat ou un grand.

Placez au four préchauffé à 180° pour une trentaine de minutes. Dégustez chaud. NB : ils se réchauffent très bien!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour laisser un commentaire, merci de sélectionner un profil dans la liste déroulante à côté du mot 'Commentaire:'. Anonyme, ça marche aussi, mais signez à la fin du message :-)